Abidjan Reggae Rock Festival (Première édition)/ Le succès d’un hommage mérité à feu Dez Parker

0
359
Une vue du public de ce festival qui a répondu favorablement à toutes les attentes

Son souvenir est toujours aussi vivace dans les esprits. Décédé le 5 Avril 2017, cela fait deux ans qu’Aloka Désiré dit « Dez Parker » demeure toujours dans les cœurs des artistes et autres amateurs de la musique reggae. Cette musique pour laquelle il avait consacré une bonne partie de son temps à faire la promotion.

Dans son mythique espace de « Parker Place » sis à Marcory Zone 4, Avenue Paul Langevin que l’homme avait érigée en carrefour incontournable de promotion du Reggae, a encore vibré aux sons de cette musique vendredi 5 et samedi 6 Avril derniers. Ce, à l’occasion d’Abidjan Reggae Rock Festival dédié qui lui a été dédié, lui qu’on appelait « l’ami des artistes ». Initié par Johanna, l’épouse du défunt, ce festival qui est à sa première édition cette année, a tenu toutes ses promesses. Comme on pouvait bien s’y attendre, c’est toute la crème de la musique reggae made in Côte d’Ivoire, qui est venue rendre un hommage mérité à Dez Parker. Lumières, sons, décors approprié aux couleurs de la Jamaïque, public varié, bref, c’est une véritable messe musicale que les fils de Jah ont offert aux Abidjanais. À l’ouverture le vendredi, sur le podium géant dressé sur la rue juste en face du  » Parker Place » c’est son excellence Ras Julian, ambassadeurs des Artistes Rastas de Cote d’Ivoire qui a béni les initiateurs de ce festival dédié en la mémoire de Dez Parker : « Merci à Johanna pour sa vision qui vient rendre encore plus grand Dez , cet homme, ce frère qui a consacré sa vie à l’avancement et à la promotion du reggae ivoirien, le reggae africain voire le reggae mondial. Merci à tous ces artistes qui sont venus promptement et volontairement rendre hommage à notre frère trop tôt disparu. Soyez bénis !  » a dit Ras Julian. Après les civilités, place a été laissé au groupe « Wisemen », l’orchestre maison du Parker Place de lancer les premières notes musicales pour accompagner plusieurs chanteurs dans leurs prestations. L’on a vu monté sur scène, ce vendredi, entre autres, Black Mojah, Spyrow, Aimann Raad, Jim Kamson, Kajeem. Tous ont fait danser le grand public jusqu’au petit matin. Le samedi soir la fête a continué avec d’autres chanteurs reggae et non des moindres à l’instar du Jah-man Naftaly, le Soldat de Jah.

L’artiste Jamaïcain Kenyatta Hill, fils de Joseph Hill du mythique groupe  » Culture « qui est l’invité spécial de cette première édition a fait vibrer le public également. En somme, on va dire que cet hommage à Dez Parker a été un succès total. La prochaine édition sera en 2020.

Neumann TETI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici