Toulepleu/ Social Idei Elisabeth, la mère des orphelins : «Notre orphelinat a besoin de soutien »

0
222
Madame Idei Elisabeth, responsable d'un orphelinat à Toulepleu

Idei Elisabeth est la responsable du centre d’accueil et d’hébergement ‘’Djilekpa’’, une structure qu’elle a fondée, il y a quelques années pour venir en aide aux orphelins. Rencontre avec une femme de cœur et de foi…

Dame Idei se bat pour les orphelins

-Vous êtes responsable d’un orphelinat et mais aussi de l’ONG Mission et Développement. Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Je fus Secrétaire dactylo de 1979 à 1990 puis, touchée par la foi, je me suis consacrée au service de mon Dieu. Je fus légalement mariée mais mon mari a été tué en janvier 2003 à Kouibly pendant la crise. L’année suivante, j’ai fréquenté l’école biblique de Londres pendant deux ans. De retour au pays, j’ai servi comme pasteur pendant quatre ans avant de décider de me mettre au service des plus vulnérables. J’ai fait le tour de la région du Cavally pour prêcher l’évangile aux veuves, orphelins et aux filles-mères tout en leur apportant un soutien matériel et moral. Mais la tâche était tellement ardue, vu mes moyens, que j’ai finalement décidé de me focaliser sur un seul groupe : les orphelins. Ainsi, depuis janvier 2014, je vis à Toulepleu. J’ai commencé par dix orphelins. Aujourd’hui, ils sont 17 orphelins internes et six externes à ma charge. 4 sont au collège, 4 au primaire, 2 au jardin d’enfants, trois en formation, deux bébés, 2 inactives à cause de leur état de santé. Il y a aussi 3 autres qui attendent d’intégrer l’orphelinat.

D’où tirez-vous les moyens pour subvenir aux besoins de l’orphelinat ?

Je ne peux pas vous dire exactement d’où je tire les moyens. C’est par la pure grâce de Dieu. Il y a des amies et des bonnes volontés surtout des femmes qui nous viennent en aide à la fin de l’année… J’ai une pension de 60 000frs qui me sert aussi. Je n’ai plus de moyens. J’ai tout perdu dans les récentes crises. Je vis avec mes enfants. Dieu me garde et malgré mes 65ans, je suis en bonne santé. Mes enfants aussi se portent bien. Aujourd’hui, mon souci est comment les scolariser et besoins au quotidien.

Avez-vous un siège ou un local à Toulepleu ?

Je loue une cour où je vis avec mes enfants.

Qu’est-ce-que vous attendez de la population et des autorités ?

Je voudrais lancer un appel à la population et aux autorités. Je voudrais qu’ils viennent nous rendre visite pour savoir un peu ce qui se passe ici. On ne peut pas vraiment apprécier une chose ou être touché sans avoir touché du doigt la réalité des choses. Chaque parent doit savoir que l’orphelin a les mêmes besoins que tout enfant ordinaire. Ce que ces enfants-là demandent à la maison à leurs parents, c’est la même chose que me demandent les 17 enfants que j’ai en charge. Surtout quand il y a des bébés comme ceux que j’ai. Imaginez comment je passe mes nuits avec ces bébés… J’ai vraiment besoin de moyens financiers. Nous mangeons 250kgs de riz par mois sans parler de la banane, du placali et les condiments pour la sauce. Le loyer prend toute ma pension. Je dépense plus de 350 000frs par mois. Je lance vraiment un appel à toutes les bonnes volontés pour nous soutenir.

Quels sont vos projets ?

Je voudrais construire un centre. Je veux de l’aide pour l’élevage d’escargots, porcs, ou poulets pour nos besoins financiers et notre propre consommation. Que Dieu vous bénisse !

Armelle Guédé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici