Diomandé Mohénou Isidore Jean-Marie: « JE SUIS VENU À LA MÉDECINE PAR VOCATION »

0
86
Professeur Diomande

Le Professeur Diomandé est professeur titulaire en anatomie pathologie. Il a accumulé au cours de son long et riche parcours une somme incroyable d’expériences qui devrait inspirer plus d’uns. Cette sommité mondiale de la médecine nous a ouvert les portes de sa maison et de sa vie. Portrait.

Nous rencontrons le Professeur Diomandé Mohénou Isidore Jean- Marie au cours d’une matinée bien ensoleillée. Le Professeur Diomandé est affable et a le commerce agréable. Le teint hâlé, à 61 ans, c’est encore un solide bonhomme qui dégage le charme de ceux dont le visage traduit cette simplicité à l’heureuse limite de l’effacement et sous-tend une grande humilité. Et pourtant, le CV de ce Professeur Titulaire en médecine est bien fourni. C’est connu, la simplicité est le propre des grandes âmes. Aujourd’hui, chef de service au CHU de Cocody, cet originaire de Ziondrou dans le département de Facobly a eu une carrière universitaire et professionnelle très riche, marquée par de nombreuses réalisations sur le continent et dans le monde. Travaux reconnus et magnifiés, d’ailleurs, par de nombreuses distinctions dont la décoration de Chevalier de la Légion d’Honneur de France en 2008, ou encore la décoration d’Officier de l’Education Nationale de Côte d’Ivoire en 2009. Le petit “primairien’’ de Voungoué dans la Sous-préfecture de Man a parcouru du chemin. Lui qui adorait jouer au foot depuis son jeune âge, ou le pensionnaire du Petit Séminaire de Man et du Moyen Séminaire de Yopougon-Kouté qui se destinait à la prêtrise savait-il qu’il prêterait, un jour, le serment d’Hippocrate ? L’homme que Diomandé Jean-Marie est devenu ne s’étonne pas vraiment de ce revirement à la fin de ses études secondaires où il a pratiquement brillé dans toutes les matières. Etudes sanctionnées par un Bac A4. « Je suis venu à la médecine par vocation. En effet, n’ayant pu réussir dans les soins des âmes, en échouant à la prêtrise, j’ai décidé de m’adonner aux soins du corps en choisissant la médecine», confie-t-il. Alors armé de cette conviction inébranlable et mû par une soif étonnante de connaissance, celui qu’on avait surnommé “Coupé-cloué’’ pour ses prouesses au football dans sa région, va réussir l’exploit pour quelqu’un qui arrive d’une branche littéraire, de franchir avec succès tous les niveaux d’évaluation de la médecine. Il rentre effectivement en Faculté de médecine en 1976 avec la volonté d’aller aussi loin que possible dans les études. Diomandé Mohénou Isidore Jean- Marie obtient sa thèse en 1986. Mais il est Interne des hôpitaux depuis 1982 et inscrit en spécialisation en anatomie pathologique à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris en 1984. En 1987, il est admis au concours d’Assistant-chef de clinique à l’Université de Cocody et à la spécialisation en anatomie pathologique de Paris. Maitre-assistant du CAMES en 1991, il est Professeur agrégé de Médecines au concours du CAMES à Libreville en 1992. Enfin, en 1999, il est Professeur Titulaire du CAMES. Le Professeur Diomandé est actuellement titulaire de la chaire d’anatomie pathologique à la Faculté de médecine d’Abidjan. Son âpreté au travail, son parcours et sa personnalité vont régulièrement en imposer à ses pairs. Pour preuve, il est élu au poste de Vice-doyen de la Faculté de médecine en 2000 puis doyen de cette faculté quatre ans plus tard, avec une réélection en 2006. On retrouve encore l’enfant de Ziondrou au plan international comme président élu de la Conférence Africaine des Doyens et des Facultés de médecine d’expression Française(CADMEF) en 2006 et même en 2007, premier africain élu de la Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression Française(CIDMEF) qui regroupe 46 pays. Il a été aussi candidat à la présidence de l’Université d’Abidjan en 2010 avant de déposer ses bagages en 2012 à l’Université de Nice comme Professeur associé à la Faculté de Médecine. Mais l’amour de son pays et sa volonté d’apporter sa pierre à son développement le font revenir au bercail en 2014. « Je me sens vraiment plus utile ici chez moi que là-bas. Il y a beaucoup de choses à faire ici », déclare le Professeur. Outre ses responsabilités universitaires et au Chu de Cocody, ce parfait bilingue (français-anglais) est actuellement le Vice-président Afrique de l’Académie Internationale de Pathologie, vice-président du Collège Ouest-Africain des médecins dont le siège est à Lagos et Président de la Société Ivoirienne de Pathologie. Ses travaux de recherches aujourd’hui, portent sur le cancer du côlon et celui de la prostate. Par ailleurs, intellectuel insatiable, il prépare actuellement un mémoire de Master 2 en Qualité, sécurité et environnement pour, dit-il, « avoir une ouverture d’esprit». Enfin, Jean-Marie Diomandé n’a jamais oublié ses racines et surtout les siens. Vice-président de la mutuelle de Développement de la région de Facobly-Semien, il a été président de la mutuelle de Développement de Ziondrou de 1997 à 2011, avec, comme réalisations, l’électrification et l’adduction d’eau du village. Evidemment, un tel parcours professionnel pourrait susciter des questions sur le temps accordé à sa famille. Il rassure que sa famille se porte bien et il lui accorde le temps qu’il faut. Il est marié et père de cinq enfants. Il adore la sauce kôpê et apprécie les oeuvres de Paulo Coelho, les écrits philosophiques sur la notion du bien et du mal. Il pratique le football maracana et a des goûts musicaux éclectiques (soul, reggae, jazz…).

Constant Guei

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici