Maître Mazeu (Naturothérapeute) : « Disons adieu au diabète »

0
67

Maître Mazeu est Tradi-praticien, naturothérapeute et spécialiste de la médecine verte. Des métiers et des connaissances hérités de ses parents. Depuis des années qu’il exerce ces activités, il s’est fait une grande renommée en Côte d’Ivoire grâce à la qualité de son travail. Le cabinet international ‘’Procréa-pharma’’ dont il est le Directeur s’est donné de longues années de recherches pour apporter  aujourd’hui des solutions aux problèmes du diabète, une maladie métabolique qui gagne du terrain en Côte d’Ivoire. Ce spécialiste de la médecine naturelle nous parle ici de l’origine de cette maladie et donne des recettes pour l’éviter.

 

Quelles sont les principales causes du diabète ?

D’abord, il faut dire qu’il y a deux types de diabète. Le diabète de type1 et celui de type 2. Le diabète vient de ce que nous mangeons. C’est une hyperglycémie très constante. A cet effet, on parle d’hyperglycémie. C’est un excès de sucre dans le sang. C’est le taux de glucose contenu dans le sang. Parce que le glucose est la principale source d’énergie du cerveau et des muscles. Le sucre en excès dans le sang altère les vaisseaux sanguins. Il va ronger ceux-ci. C’est pour cette raison que la médecine classique dit que le diabète est une maladie chronique.

Concernant les causes du diabète de type 1, il faut dire que le pancréas est détruit. Les cellules beta qui sont responsables de la sécrétion de l’insuline  vont atteindre la paroi cellulaire. Et lorsque le pancréas est détruit (pour les personnes de moins de 50 ans), on dit que ces personnes ont le pancréas endommagé. N’arrivant plus à secréter de l’insuline dans cet organe, la glycémie qui monte dans le sang ne peut plus descendre. Ces personnes font une hyperglycémie. Mais lorsqu’une personne consomme beaucoup de sucre ou mange beaucoup de riz ou du foutou qui sont des plats  glucidiques, la glycémie va descendre parce que le pancréas sécrète de l’insuline. Lorsque le pancréas est incapable de bien fonctionner, alors, la glycémie reste constante et ne  descend plus. En ce moment-là, le glucose reste élevé.

En fait, quand on parle de diabète, on veut parler du type 2. Il concerne 95% des diabétiques. Et les personnes âgées de quarante ans et plus, sont plus concernées. Il est directement lié à la façon de manger, aux mauvaises habitudes alimentaires ou culinaires. Quand on mange mal, les parois cellulaires s’amincissent ou bien l’insuline qui ressort du pancréas est de mauvaise qualité. Le diabète de type 2 est dû à la résistance de la cellule ou la résistance à l’insuline. Lorsque la cellule résiste à l’insuline, alors le glucose ne peut plus pénétrer au niveau de la cellule. C’est l’insuline qui est la clef de la cellule. Si la cellule résiste à l’insuline, c’est que le glucose lui-même ne peut plus rentrer dans la cellule pour jouer le rôle de l’énergie. En ce moment vous faites le diabète de type 2.

Quand on consomme des produits Bio, des produits naturels qui sont des antioxydants, cela empêche la destruction des vaisseaux sanguins.

 

Qu’est-ce qu’un antioxydant ?

C’est un produit naturel qui s’oppose aux radicaux libres. L’oxygène que nous respirons est aussi une source d’énergie qui permet aux cellules de produire de l’énergie. En association avec les glucoses qui sont eux aussi une source d’énergie. Dans l’organisme de l’homme il n’y a pas de problème si la combustion est bonne. Mais si la combustion n’a pas été bonne, alors, cela se transforme en radicaux libres. Ceux-ci vont oxyder, détruire les cellules de l’homme. Lorsqu’on consomme des antioxydants, ils empêchent l’oxydation qui est issue de la combustion entre l’oxygène et le glucose.

Tous les produits Bio sont des antioxydants ?

Tous les produits Bio sont des antioxydants. L’avantage  à consommer les produits naturels, c’est de rester jeune. Les cellules sont protégées et ces produits n’ont aucun effet secondaire. Voilà pourquoi il est conseillé de consommer des produits naturels. En Occident ou en Asie, il y a dans des officines des rayons de produits bio parce que leur population sait que les produits Bio n’ont aucun effet secondaire et sont des antioxydants. Tous les Africains devraient en consommer.

Peut-on à présent connaître les symptômes du diabète ?

Le diabète de type 1 atteint les personnes qui n’ont pas encore la quarantaine. Alors comment savoir qu’on a le diabète de type 1? Les symptômes sont : le diabétique mange et pisse beaucoup. Il est  asthénié (toujours fatigué) et a la vision floue. En Côte d’Ivoire, le diabète de type 1 concerne 5% des diabétiques.

Le diabète de type 2 a des symptômes difficiles à percevoir. C’est ce qui explique la gravité de la pathologie. On peut parler d’urine. Le prostatique urine lui aussi beaucoup. On ne peut donc pas faire de l’urine le baromètre. On peut se tromper. Dans la médecine classique, les gens se fient au glucomètre. Chez nous au cabinet Procréa-pharma, il y a un bon appareil, le quantum. Il permet de voir si la glycémie est montée ou pas. Après le dépistage, si la glycémie est montée ou est en train de monter, nous interpellons le patient afin qu’il se soigne. Je répète que cette pathologie est extrêmement dangereuse. Ici au cabinet, nous demandons à la population de faire attention à ce qu’on mange. Pour manger, il ne faut pas se fier à la saveur, à la langue. Il y a une alimentation morte et une alimentation vivante. Le diabète est une maladie à complication.

 

Pouvez-vous révéler les complications de cette maladie ?

La rétinopathie diabétique est une maladie qui ronge les yeux. C’est pourquoi le diabète rend aveugle. Le patient va progressivement manquer de vitamine B1 et B3 qui sont les vitamines des nerfs. Cela conduit à une insensibilité voir une profonde insensibilité. Il y a aussi la paralysie. En plus, le diabète peut détruire les reins. Il peut aboutir à une insuffisance rénale (la mauvaise qualité des vaisseaux sanguins, la néphropathie diabétique). Le diabétique peut passer à l’hypertension artérielle. Un diabète-hypertendu donne d’autres complications comme les AVC. La dernière complication est le pied diabétique. C’est pourquoi les plaies des diabétiques peinent à guérir. Ce pied diabétique peut se transformer en cancer. On peut aller jusqu’à l’imputation du pied, sinon la plaie peut tuer le malade car cette plaie va devenir cancérogène et le malade peut en mourir. D’autres en meurent déjà. Pour résumer les complications du diabète, il y a la cécité, la paralysie, l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale et le pied diabétique. Les complications peuvent se cumuler.

 Lorsque la médecine déclare cette maladie comme une pathologie chronique, il faut faire attention. Le diabétologue est lui-même conscient de la survenue des complications. Lorsqu’on arrive à cette étape, il ne fait qu’informer le patient. Ne pouvant rien, le malade doit en faire les frais. Mais au niveau de la médecine naturelle, la médecine Bio, il existe des solutions qui empêchent la dégénérescence des vaisseaux sanguins. Ils vont stabiliser définitivement le niveau de la glycémie et éviter ou stopper les complications du diabète. Le cabinet Procréa-pharma a un excellent produit qui guérit le diabète.

Le diabète est une maladie chronique. Quelle est l’attitude ou le comportement nutritionnel recommandé ?

Avant de répondre à cette question, je voulais attirer votre attention sur le cas des femmes diabétiques porteuses de grossesse. Une telle femme qui a la quarantaine ou moins de la quarantaine, a beaucoup de problèmes de santé. Elle peut accoucher un mort-né. Elle peut même perdre la vie lors de l’accouchement. Les personnes qui sont diabétiques ne doivent pas recevoir des sérums glucosés. Si jamais quelqu’un, par ignorance, leur injecte des sérums glucosés, les malades diabétiques vont en faire les frais. Quand on a le diabète et qu’on reçoit des sérums glucosés, on tend vers la mort. Cela est très important à savoir.

Pour répondre à votre présente question, je rappelle que le diabète est une hyperglycémie constante. Elle n’est pas passagère. Si quelqu’un a consommé beaucoup de sucre, par exemple 2 bouteilles de sucreries ou mangé beaucoup de riz le soir, celui-ci a beaucoup de sucre dans son corps. Si son pancréas fonctionne normalement, celui-ci va secréter de l’insuline dans le sang qui va faire baisser le taux de sucre. Il faut savoir que le goût ne doit plus conduire les gens à la nourriture. Quand on veut manger, on doit se demander si la nourriture que nous allons consommer va nous conduire à la santé ou nous tuer. On doit savoir que ce qu’on met dans la bouche va se transformer en bien ou en mal. En somme, les habitudes alimentaires sont mauvaises. Trop de sucre, trop de riz ou du foutou voire trop d’attiéké.

 

Que recommandez-vous au petit déjeuner par exemple ?

Moins de sucre. Pour ceux qui aiment le Thé par exemple, il faut le prendre sans le sucre. Cette mauvaise maladie-là, nous la cultivons chez nous chaque jour par notre manière de manger. Au cabinet Procréa-pharma, on conseille de changer les habitudes alimentaires. Le sucre est certes une source d’énergie mais l’excès nuit, conduit au diabète. Il n’est pas bon de manger du riz ou du foutou tous les soirs. C’est dangereux pour l’homme. Il faut se renseigner sur la bonne alimentation. Venez dans notre cabinet où il y a des spécialistes qui vont vous aider par une réorientation de votre régime alimentaire. Vous saurez ce que manger, l’heure des repas et la manière de manger.

Que  conseillez-vous aux amateurs du garba ?

Il faut éviter de consommer le garba. C’est la plus mauvaise nourriture qui existe dans ce pays. La seule sauce du garba, c’est l’huile. Une huile de mauvaise qualité, très saturée je veux dire. Le poisson qui accompagne le garba est, quant à lui, excessivement salé. L’attiéké est accompagné de sel et de cube. C’est le lit de l’hypertension artérielle. Le garba est un mets qui conduit directement à l’hypertension artérielle, à l’AVC.

Avez-vous une solution médicamenteuse à cette pathologie ?

Oui. Nous avons des produits très efficaces qu’on appelle le Diabèta. Il permet de  stabiliser la glycémie du patient tout en empêchant les complications du diabète. Il est accompagné par une poudre qu’on appelle le Stop Diabète, la Farine de vie. L’association de ces 2 produits stabilise la glycémie de tous types de diabète. Nous avons aussi un excellent  produit qui guérit l’insuffisance rénale. C’est le Bio-curcuma. Nous sommes les seuls à l’avoir en Afrique de l’Ouest. Il est 100% pur. Nous l’importons. Ce Bio-curcuma est le 5eme antioxydant le plus puissant au monde.

Affirmez-vous que le cabinet Procréa-pharma soigne le diabète ?

Notre cabinet guérit le diabète. Je m’explique : la médecine classique, de type occidental, a son résultat.  Nous sommes en Sciences. La médecine asiatique a elle aussi son résultat. La médecine africaine également a son efficacité. Quand nous disons que nous stabilisons définitivement la glycémie et arrêtons les complications, cela est une réalité. Nous guérissons le diabète. Nous changeons les habitudes alimentaires et sur 3 à 6 mois de prises de nos médicaments, le patient retrouve totalement la santé.

Un appel à lancer ?

Ce sont les habitudes alimentaires qui nous tuent. C’est ce que nous consommons qui est dangereux. En Côte d’Ivoire, il y a des sauces à ne pas consommer : la sauce-graine qui contient beaucoup d’huile. Elle est préparée avec de l’huile. Il est démontré que l’huile associée au sucre donne le diabète. Consommer beaucoup de sucre et d’huile nous conduit au diabète.  Il y  a aussi la sauce arachide et la sauce pistache. Si vous excluez ces 3 sauces  de vos habitudes alimentaires, cela  va beaucoup vous aider. Il faut éviter absolument le sucre. Il ne favorise que le cancer. On n’a pas besoin de prendre le thé par exemple avec du sucre. Il faut le prendre sans ou avec du citron comme le Chinois le fait. Si vous voulez vivre longtemps, il faut exclure le sucre et ces sauces de vos habitudes alimentaires. Autre chose : le sel plus huile donne la tension artérielle qui est une maladie métabolique,  c’est-à-dire une maladie qui nous tue par nos habitudes alimentaires. Comme nous parlons du diabète, il faut retenir que le sucre plus huile donne le diabète. Nous informons la population ivoirienne qu’au Cabinet Procréa-pharma, elle peut dire adieu au diabète.

Paul KONAN.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici